06
décembre
Par

Les thématiques BIM, Usine du futur et Internet des objets sont au cœur des projets en génie électrique par alternance. 

Ces thématiques ont été lancées en 2016 et sont pleinement déployées en génie électrique par alternance. Les formations de 4ème année liées aux thématiques usine du futur, jumeau numérique, BIM, internet des objets sont complétées par des projets d’une centaine d’heure par étudiant en 5ème année.

Quelques exemples de projets étudiés et mis en oeuvre cette année (textes et photos : étudiants FIP GE5).

Conception d’un jumeau numérique du tracker solaire par Benjamin Guiggon et Lucas Dauffer :

“L’objectif de notre projet est de concevoir le jumeau numérique d’un tracker solaire. Un jumeau numérique est une maquette numérique d’un projet élaborée lors de la conception. Cette maquette est utilisée pour tester les contraintes des mouvements du modèle mécanique piloté par le programme d’un automate simulé ou réel. Cette nouvelle technologie permettra aux entreprises de gagner du temps en phase de développement en simulant le fonctionnement des différentes parties de leurs machines.”

Chariot Autonome en collaboration avec des étudiants de génie électrique option système et des étudiants de l’ECAM par Emilie Grocholo, Olivier Kopp, Alexandre Pupier, Adrien Lopes :

“La nouvelle ère industrielle commence juste à naître et les entreprises qui souhaitent y entrer doivent s’équiper en matériel dit « IoT, Internet of things » c’est-à-dire connecté, innovant et capable d’être piloté via internet. C’est dans ce cadre-là que s’inscrit le projet Chariot Autonome. Ce projet vise à rendre autonome et connecté un chariot standard grâce à un kit facilement installable sur celui-ci. Le chariot devra être capable de se déplacer d’un point A à un point B en autonomie, sans intervention humaine. Le but est de concevoir la motorisation, la commande et l’intelligence qui permettra au chariot de se repérer dans l’espace et de si déplacer. Associés à des capteurs ultrason le chariot sera capable de détecter des obstacles. Il sera pilotable depuis une page web, et remonteras des informations utiles tel que l’état des batteries ou encore l’état des capteurs. “

Pilotage d’une machine 3 axes et jumeau numérique par  Killian Joly et Joris Salvan :

“Dans le cadre du projet de 5ème année, nous avons eu à réaliser une étude pour piloter une machine 3 axes équipées de 3 moteurs pas à pas. La commande de cette machine est répartie en deux fonctions principales. La fonction d’interface homme-machine qui est réalisée avec un pupitre tactile Siemens et un automate Siemens S7-1200, et la fonction de commande des moteurs qui est réalisée avec un arduino et des drivers moteurs, au travers d’une liaison Ethernet avec l’automate Siemens.”

Ce projet a donc pour buts, de maitriser la programmation des automates Siemens, de créer un circuit de commande entre un arduino et les moteurs pas à pas, et enfin de réaliser une communication Profinet entre l’arduino et l’automate. Selon l’avancement du projet, il est également envisagé de modéliser la machine 3 axes et de réaliser un jumeau numérique du système dans NX MCD.

Efficacité énergétique de l’éclairage pilotée par KNX par Romain Bargeton et Philippe Geyer :

“Notre projet est basé sur la gestion de l’éclairage à l’aide du protocole KNX. L’objectif est de réaliser une réduction d’au moins 30%. Les moyens mis en place sont une régulation de l’éclairage afin d’avoir un niveau de luminosité en adéquation avec les besoins des utilisateurs. De plus, l’installation de détecteurs de présence permet de limiter les pertes dues aux luminaires allumés lorsque personne n’est présent dans la salle. “

Etude et démonstration d’un système communicant de télérelève des consommations énergétiques par Rémi Marty et Tinant Solal :

“Ce projet a pour but d’apporter une solution aux bailleurs et aux gestionnaires de patrimoine dans la répartition des charges, basée sur les consommations réelles d’un logement. La solution consiste à mettre en place une série de capteurs connectés entre eux ainsi qu’à un serveur/concentrateur sur lequel une page web est programmée. Le but final étant d’intégrer ces données au BIM afin de permettre une gestion optimale du bâtiment (maintenance et facturation).”

Modélisation d’un micro-réseau sous Matlab Simulink “Micro-grid modeling” par Sascha Eschmann

Le “micro-grid modeling” ou modélisation d’un micro-réseau est une partie d’un projet plus important qui est le projet DMI pour “Data-center Micro-grid Interaction”. Ce projet consiste à évaluer la possibilité d’intégrer les micro-grids aux data-centers tout en assurant un niveau élevé de continuité de service. Ensuite, l’intérêt du modèle est de réaliser des simulations sur différents scénarios tels que le mode “ilôté” ou le mode “connecté au réseau” et d’analyser la flexibilité apportée par le micro-grid ainsi que son potentiel financier et environnemental. Enfin, ce projet est financé par l’office suédois de l’énergie et les partenaires sont ABB, LTU (Luleå University of Technology), EON (producteur d’énergie), Vatenfall (gestionnaire de réseau de transport), ACON et SICS (deux gestionnaires de data-centers).

Articles liés :

LA QUATRIÈME RÉVOLUTION INDUSTRIELLE OU L’INDUSTRIE 4.0
PROJET TRACKER SOLAIRE DEUX AXES EN GÉNIE ELECTRIQUE PAR ALTERNANCE
BÂTIMENT INTELLIGENT = 60% D’ÉCONOMIE D’ÉNERGIE ! PROJET GESTION DE L’ÉNERGIE EN GÉNIE ÉLECTRIQUE PAR ALTERNANCE – APPLICATION AUX LOCAUX DE L’INSA STRASBOURG
FORMATION BIM EN CINQUIÈME ANNÉE DE GÉNIE ÉLECTRIQUE PAR ALTERNANCE 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *