30
septembre
Par

Patrick Steiner : ingénieur en génie électrique de l'INSA Strasbourg, raconte dans un témoignage son choix du parcours Usine du Futur en 5e année.

À la fin de leur quatrième année d’études, les étudiants de la spécialité génie électrique à l’INSA Strasbourg sont menés à choisir une option pour leur cinquième et dernière année à l’école. Le choix de cette option permet d’orienter les projets à venir des étudiants. Les trois options disponibles sont « Systèmes Embarquées & IoT », « Énergies Renouvelables » et « Usine du Futur ».

Personnellement, j’ai choisi l’option « Usine du Futur » ce qui m’a permis de travailler sur des sujets comme le jumeau numérique, l’automatisation ou bien la mobilité électrique, qui sont des thématiques majeurs de l’industrie actuelle.

Lors de ma cinquième année j’ai été assigné à un sujet que j’ai trouvé particulièrement intéressant, l’automatisation d’un chariot autonome. Le but de ce projet était d’ajouter une intelligence ainsi que divers capteurs à un chariot déjà existant. Cela afin d’y ajouter des modes de pilotages à distance et autonome, tout en conservant le fonctionnement d’origine du chariot.

Patrick Steiner

D’origine, le chariot se pilote avec la poignée. Il peut transporter une charge allant jusqu’à 700kg.

Ce projet m’a permis d’acquérir de l’expérience dans le domaine des systèmes embarqués et de l’automatisation. Mais on pourrait également envisager un autre projet dont le sujet porterait sur la gestion de l’énergie de ce même chariot, certains sujets de l’option « Usine du Futur » permettent donc la découverte de thématiques propres aux deux autres spécialités.

Enfin, pour les sujets propres à l’industrie 4.0, j’ai trouvé qu’ils étaient très bien traités. En tant qu’étudiant, j’ai eu l’occasion de travailler avec du matériel professionnel, comme SIEMENS NX. Ce logiciel de modélisation m’a permis de réaliser le jumeau numérique de mon projet (le chariot autonome) et de me familiariser avec des technologies que je serais amené à utiliser dans ma vie professionnelle.

Pour en savoir plus sur le chariot électrique autonome :

http://genie-electrique.insa-strasbourg.fr/projet-de-parcours-usine-du-futur-un-chariot-pilotable-a-distance/

Texte : Patrick Steiner – recueilli par Tedjani Mesbahi

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *