11
décembre
Par

A l’ère des objets connectés et de l’industrie du futur 4.0, Alexandre STARK et Paul GUEGUEN, deux étudiants de cinquième année en spécialité Génie électrique ont développé une centrale de mesure multipoint connectée à internet, permettant à tout instant de consulter la qualité de l’air intérieur dans les lieux de vie. L’objectif général consiste à développer un réseaux de capteurs intelligents connectés à internet.

Dans le cadre de leur projet d’option en spécialité systèmes, les étudiants ont réalisé des capteurs modulables permettant de mesurer la température, l’hygrométrie et la quantité de CO2 dans l’air à intervalles de temps réguliers. Ces capteurs sont configurables et transmettent leurs mesures via le réseau WIFI sur un serveur dédié Raspberry PI. Ce serveur héberge une base de données et un site web permettant aux usagers d’accéder à tout moment et n’importe où à l’historique des mesures qui les intéressent.

Lors de la visite des grands partenaires, ils ont eu l’occasion de présenter leur travail afin de montrer le potentiel que ces objets de nouvelle génération pourront avoir sur l’industrie de demain.

img_1947

Le serveur Raspberry PI avec son capteur. Crédit P. Gueguen

Les aspects suivants ont été étudiés, développés et réalisés par les étudiants :

  • Réalisation d’une carte électronique de capteur autonome à base de microcontrôleur PIC et d’un ESP8266
  • Programmation en C de microcontrôleur PIC : traitement de mesure analogique, communication I2C et USB
  • Programmation de module WIFI ESP8266 en LUA et utilisation du protocole TCP/IP
  • Développement d’une application C# pour configurer les capteurs et utilisation du protocole USB
  • Utilisation de l’environnement Linux sur Raspberry PI
  • Réalisation d’une carte électronique d’interfaçage entre la Raspberry PI et l’utilisateur
  • Programmation d’une application Client/Serveur en Python
  • Gestion de base de données SQL
  • Programmation de site web (HTML, Php, Javascript, CSS)
img_1952

Consultation de l’historique des mesures. Crédit P. Gueguen

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *