29
juin
Par

ActInSpace est un concours organisé par le CNES (Centre national d’études spatiales), l’ESA (Agence spatiale européenne), et l’ESA BIC Sud France autour des sciences, du spatial et du transfert de technologie, en France et en Europe.

Cet évènement a rassemblé le temps d’un week-end créateurs d’entreprise, étudiants, entrepreneurs, développeurs, usagers, créatifs, demandeurs d’emplois, retraités, …

Le principe consiste à constituer des équipes de 2 à 5 personnes dans le but de résoudre en 24h un des défis proposés par les organisateurs portant sur l’utilisation de technologies du spatial dans la vie de tous les jours. Les équipes gagnantes accèderont à la finale nationale et internationale. Les projets réalisés seront soutenus par la suite, via les ESA BIC et les incubateurs partenaires pour favoriser l’émergence de nouvelles start-up.

L’équipe FIPINSPACE

Une équipe formée de quatre apprentis ingénieurs en génie électrique par alternance (FIP-GE3) et d’une étudiante en géologie (EOST) a participé à ce hackaton : Thomas BERNARD, Mourad EL MOUFID, Benoit LE CAMUS, Alexandre LECOMTE et Juliette CRESSEAUX (EOST).

L’équipe FIPINSPACE. Crédit photo : FIPINSPACE

Petite interview

Quel sujet avez vous choisi ?

“Nous avons choisi le sujet “AUGMENTER L’ AUTONOMIE DES DRONES A L’ AIDE DE BALLONS” .La solution que nous avons imaginée, le “drone flying hub” est une plateforme d’accueil de drones située sous un ballon dirigeable. Le but est de pouvoir recevoir plusieurs drones en même temps, de les recharger, et de les piloter de façon automatique grâce à une intelligence située dans le dirigeable. Cette solution a plusieurs avantages : elle permet d’économiser aux drones les temps de décollage et d’atterrissage qui sont énergivores ainsi que de faire évoluer une flotte de drones de façon autonome et donc avec moins de personnel.”

Quelles étaient vos motivations ?

“Nous étions curieux de participer à un tel évènement, sur 24h, et celui-ci par son aspect technique nous a fortement intéressés.”

« Cet évènement a été l’occasion de découvrir le domaine spatial, dans lequel je souhaite travailler » – Thomas.

Quelles étaient vos attentes  ?

“Nous voulions avoir une première expérience des hackatons, et cela a été une bonne occasion de nous lancer.”

Comment vous êtes-vous organisés ?

“Après une période de réflexion commune, nous avons séparé le travail en deux parties : une pour les aspects techniques et l’autre sur le business plan.”

«”Nous avons travaillé 24h d’affilée, cela a été un vrai défi que de rester concentrés et éveillés” – Benoit.

Comment s’est déroulé l’événement ?

“L’évènement s’est très bien déroulé sous la direction de Jean-François Kong, ainsi que différents intervenants comme Mathieu KOEHL, Maître de Conférence à l’INSA Strasbourg, qui était présent pour répondre à nos questions et nous alimenter en Red Bull et nourriture.”

Quel prix avez-vous reçu de la part de qui ?

“Nous avons remporté deux prix :

Le prix DGA (Direction Générale de l’Armement) qui nous permettra de présenter notre projet lors du salon Innovation et Défense à Paris du 22 au 24 novembre 2018.”          

 “Le 4è prix régional, offert par la ville de Strasbourg en partenariat avec la MAIF qui nous permis de remporter un tour en aviron.”

  “Nous avons appris notre quatrième place (sur 9 équipes) avec plaisir, en revanche le prix DGA était inattendu et nous sommes fiers de pouvoir présenter notre projet à Paris en tant qu’étudiants de l’INSA ” – Alexandre.

Quelles sont les suites ?

“Nous prenons contact avec des professionnels du milieu du drone ainsi que des coachs en innovation et en création d’entreprise afin de donner une suite à ce projet.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *