19
avril
Par

Tout le long du mois de février 2021 des étudiants en génie électrique ont travaillé sur le projet charrette. Le projet charrette est un projet inter-promotion où les groupes sont des binômes constitués d’un étudiant en 2ème année de la spécialité génie électrique (GE2) et d’un étudiant en 4ème année en génie électrique (GE4).

Texte : Sacha De Sousa et Samuel Barnola, étudiants en 4e année
de la spécialité génie électrique

Cette année la thématique du projet charrette était le chien de berger. En effet les étudiants devaient réaliser un robot capable de ramener des moutons, symbolisés par des petits cubes de bois, dans la bergerie. Pour cela le robot se déplaçait dans la prairie qui était une grande planche de bois où les moutons étaient disposés. Le chien-robot devait alors ramener les moutons dans un rectangle délimité sur la planche de bois (la bergerie) tout en évitant les différents obstacles et le vide.

Découvrez cet événement à travers une vidéo qui résume et montre comment c’est passée la transhumance :

Réalisation des chiens-robots

Ces derniers ont été programmés sur une carte Arduino et les matériaux utilisés pour les fabriquer sont du carton plume, des bouteilles et des bouchons en plastique et de la chambre à air. Chaque robot devait avoir un nom et porter les couleurs de sa bergerie qui devait être identifiée par un logo. Les bergeries regroupaient deux chiens-robots et donc quatre étudiants qui devaient collaborer pour ramener le maximum de moutons à la bergerie dans un temps imparti lors de la transhumance finale.

Barnola

Cependant avant de faire cette transhumance chaque chien-robot devait individuellement passer une visite médicale pour vérifier le respect des règles de conception mais également passer deux épreuves de dressage :

  • le suivi de ligne
  • le guidage de deux moutons à la bergerie.

Enfin une fois ces épreuves de dressages maitrisées les chiens de berger de chaque bergerie devaient retrouver en moins de deux minutes les dix moutons dans le pâturage , une planche de 80*120cm, en évitant le vide, les pierres et les collisions.   

Tout au long de ce projet les étudiants en 4ème année avaient pour but de tutorer un nouvel étudiant de la spécialité génie électrique pour lui enseigner notamment la démarche projet qui sera une démarche utilisée pour les projets tout au long du cursus en génie électrique. Les étudiants en 2ème année ont grâce à ce projet également  pu s’initier à la soudure de composants et à la programmation.

Barnola Samuel

Marion Symzak et Mathis Donadey Valentin Meyer et Jérémie Cachot

témoignages d’Augustin, Grégoire et Mathis, étudiants en 2e année

Augustin Bonel, étudiant en 2ème année en génie électrique :

« Au cours de ce projet j’ai pu apprendre comment faire des soudures ou des choses sur l’électronique en général car je n’avais auparavant jamais fait ça. Au niveau de la programmation j’en avait déjà un peu fait auparavant mais j’ai trouvé très intéressant dans ce projet de trouver une solution à un problème tout en respectant le cahier des charges. »

Barnola

Grégoire Combet, étudiant en 2ème année en génie électrique : 

« Dans la réalisation de ce projet on a rencontré des problèmes dans la conception mécanique du robot notamment à cause d’un manque de réflexion au début, ce projet m’a donc appris qu’il faut toujours bien réfléchir avant de commencer à concevoir pour éviter d’avoir des problèmes. Pour la partie électronique j’avais quelques connaissances en Arduino avant ce projet donc la partie programmation ne m’as pas posé beaucoup de difficultés cependant j’ai appris quelques trucs comme le « pull-down » de l’Arduino. L’étudiant en GE4 m’a également appris à bien souder des composants. Je dirais globalement que c’est une expérience sympa qui permet aussi de rencontrer des étudiants de 4ème année de la même spécialité que nous.»

Barnola

Mathis Donadey, étudiant en 2ème année en génie électrique :

« J’ai pu apprendre beaucoup de choses au cours de ce projet, être tutoré par un GE4 permet pour notre premier projet de notre cursus de pouvoir s’adresser à quelqu’un facilement si on a besoin de quelque chose. On peut s’adresser à l’étudiant en GE4 à la fois pour savoir où se trouve le matériel utile au projet mais également pour comprendre la démarche projet qui permet d’avoir un cadre dans le déroulement du projet. »

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *