11
février
Par

Projet réalisé par des étudiants en 5e année de la spécialité génie électrique par alternance (FIP GE5).

Comme chaque année en FIP-GE5, nous devons réaliser un projet de recherche lors du semestre 9. Ce projet est la dernière occasion pour nous de réaliser des travaux nous permettant de sortir de notre zone de confort. C’est pourquoi, après la présentation des sujets potentiels, nous avons décidé de réaliser une caméra hyperspectrale.

OBJECTIF

L’objectif de ce projet est de réaliser une caméra hyperspectrale en s’appuyant sur l’article « Do it yourself hyperspectral imager for handheld to airborne operations ».

L’utilisation de ce type de caméra peut être multiple, par exemple, pour faire de la cartographie de région pour caractériser les espèces de plantes présentent. Elle peut aussi être utilisée dans un environnement médical afin de mieux déceler une tumeur lors d’une intervention chirurgicale.

L’imagerie hyperspectrale qu’est-ce que c’est ?

L’imagerie hyperspectrale est l’acquisition d’une scène qui, via le mouvement de la caméra, va permettre de récupérer l’ensemble des longueurs d’ondes de cette dernière. Nous obtenons ainsi un hypercube où chaque couche va représenter une longueur d’onde. Par la suite deux choix se proposent à nous. Le premier est de visualiser uniquement les longueurs d’ondes séparément pour pouvoir voir les éléments qui réagissent mieux à certaines longueurs d’ondes. Sinon, il est possible de recréer l’image en couleur car l’acquisition se fait uniquement en niveau de gris.
Voici une illustration du principe :

F.GASS

 

Vidéo explicative du projet :

Il est possible de faire plusieurs améliorations sur le système par la suite. En effet, il sera possible de réaliser un banc d’essais pour pouvoir faire des acquisitions de meilleures qualités. Il est possible aussi de changer de composant dans l’objectif pour emmagasiner plus de lumière.

Ce projet nous a permis d’ouvrir notre culture technique à un autre domaine que le génie électrique. Ce système sera utilisé dans le futur par les enseignants-chercheurs de la plateforme physique et vibrations de l’INSA Strasbourg.

Notre encadrant lors de ce projet était Monsieur Flury, qui est à l’origine du projet et nous a permis d’atteindre des résultats plus que satisfaisant étant donné le contexte sanitaire de ce semestre. Nous le remercions de nous avoir permis de travailler sur un sujet aussi passionnant.
Nous remercions également Monsieur Engel et Monsieur Cordier pour l’accès et l’aide apportée sur ce projet.

Flavien Gass et Gaëtan Zumsteeg
étudiants en FIPGE 2018 – 2020

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *